Accueil du site > SOCIETE > George Frêche – Daniel Cohn-Bendit, les faiseurs d’histoires …

George Frêche – Daniel Cohn-Bendit, les faiseurs d'histoires …

George Frêche – Daniel Cohn-Bendit, les faiseurs d’histoires …

vendredi 20 août 2010, par Jean Charles Louvrier


Amenant de l’eau au moulin des intellectuels français, écrivains journalistes « faiseurs de papiers déjà mâchés » ; George Frêche défrais la chronique une fois encore. Evidement tous insistent fortement sur son étiquetage, très abusif, d’ancien « maoïste ». Un début de carrière politique qui ne manque jamais d’être rappelé.

Cela, avec le renfort de la caution morale « révolutionnaire » d’un Daniel Cohn-Bendit jouant les outragés, icône soixante-huitarde des petits bourgeois désabusés politiquement, alors que lui même est un parfait exemple de ce que un mouvement de révolte important peut aussi servir de rampe de lancement à des individus opportunistes et carriéristes.

Voila qui nous donne ici l’occasion de rappeler que, épisodique faiseur de papier à L’Humanité nouvelle[1], George Frêche sera une « étoile » filante dans le mouvement Marxiste-léniniste en France. Il passera une année au PCMLF d’où il fut exclu, suivi d’un autre court moment dans un autre groupe se réclamant du Marxisme léninisme.

Pour nous, ouvriers communistes, la présence de tels individus carriéristes au sein d’organisations et partis communistes pose encore une fois la question récurrente de - quel parti de quelle classe ?
Les Communistes d’aujourd’hui semblent vouloir fuirent le débat et pourtant, le monde politique, journalistique et même celui des patrons, reconnait des noms passés par les organisions "communistes" d’hier, celles « Moïstes », « Marxistes léninistes » et encore plus, sans étonnement, trotskystes … Sur la foi de quelles paroles, le monde ouvrier devrait-il oublier cette histoire qui elle même n’était que la répétition d’une autre ?

C’est donc le grand émoi !
Les « journalistes » des journaux télévisés au garde à vous devant les prompteurs, en ont joué de leur grand messe quotidienne …
Le président de la région Languedoc-Roussillon vient de faire ériger sur une place de Montpellier une statue de Lénine, celle de Mao et de Staline pourrait suivre … Personnages controversés ?!
« Bien » ! Seulement, nous savons que les controverses en question s’appuient sur une propagande anti-communiste dans laquelle s’inscrit en majuscule la peur des nantis de perdre leur confort de vie arraché de la sueur et du sang des prolétaires du monde entier. Assortie de la tartuferie du petit bourgeois bien pensant animateur de site web et de forums, révolutionnaires de salon ou marchands de soupes réformistes, cette polémique doit interpeller les militants avertis qui sont en droit de trahir quelques inquiétudes.

L’histoire, qui s’honore toujours de l’établissement des faits, en système capitaliste, se déshonore de sa commercialisation grand public, parce qu’elle est assujettie à l’abrutissement des masses.

« Ce n’est pas la conscience des hommes qui détermine leur existence, c’est au contraire leur existence sociale qui détermine leur conscience »[2] et l’existence sociale des détenteurs des grands médias et autres maisons d’éditions ne ressemble en rien à celle du simple travailleur, dépendant économiquement, socialement, et même culturellement, mais ce jusqu’à sa prise de conscience de son appartenance de classe, le libérant de ses aveuglements.

George Frêche a la conscience de sa classe et celle de la nécessité de défendre les intérêts de celle-ci. C’est à ce titre que, l’avouant lui-même, il à monté cette bravade, histoire de faire, en bon pharisien, connaître sa ville[3].
Il prouve ainsi que chez les bourgeois la façon d’écrire l’histoire et de la répandre répond toujours a des objectifs mercantiles et que le tollé général que sa démarche à fait naître demeure affaire de marchands du temple comparses pas vraiment fâchés…

Jean Charles Louvrier

[1] Organe central du PCMLF, deviendra l’humanité rouge après la dissolution en 1968
[2] Karl Marx
[3] France-soir du 07/08/10




Articles de la rubrique
  • Communiqué
    C’est un coup de tonnerre dans les milieux du syndicalisme français. Le 25 juin, à la Bourse du Travail du IIIe arrondissement de Paris., la vieille (...)
  • Quant la réaction de droite rejoint le social chauvinisme !
    C’était en 2005, Eric Raoult, le très réactionnaire député-maire UMP et le pseudo communiste André Gerin, député-maire P« C »F, tête de file du courant (...)
  • GREVE GENERALE ... OUI ! MAIS ?
    La crise s’installe est promet de durer, alors réapparaissent ici et là les revendications d’augmentations de salaires sous des formules diverses. (...)
  • La riposte générale sera ouvrière ou ne sera pas !
    Suite à la revue des troupes organisées le 29 janvier dernier par les petits gradés du capitalisme, le président de la république a ouvert le bal des (...)
  • Vive la lutte des travailleurs de Guadeloupe
    Depuis quinze jours, les travailleurs de Guadeloupe, dans la diversité des catégories, sont entrés en confrontation directe par la grève générale (...)
  • Gréve inter-professionelle du 29 janvier 2009
    Les plus anciens à la base du mouvement syndical, toutes organisations confondues, gardent en mémoire les années 60-70 où pour propulser les (...)
  • Ces enfants dont ils ont peurs
    La prison pour les enfants prolétaires et le dépistage de la délinquance dès le plus jeune âge, voila l’objet de l’émoi général qui agite ces derniers (...)
  • Travailleurs sans papiers
    Cette année les commémorations du premier mai en France, journée internationale des travailleurs, se préparent dans une ambiance de luttes aux (...)
  • Sur le droit opposable au logement
    Suite à la révolte pacifique mais non moins importante de nombreux « sans-abri », la bourgeoisie s’apprête à faire voter une loi portant le nom de « (...)

0 | 10